Van Der Haeghe

Van Der Haeghe

Berger Belge

Historique

Historique

Notre élevage est né par passion du chien et particulièrement du Berger Belge.

Cette passion m'a été transmise par mes parents qui ont toujours eu des chiens ; j'ai notamment grandi avec Dante (Dante-Brun de la Tour de l'Ileau), Shetland, né la même année que moi. Mon père étant maître-chien dans l'armée de l'air et travaillant principalement avec des Bergers Belges, nous avons pu récupérer à la maison, pour leur retraite, Gram (Groenendael) et Edo (Eauscar de la Virginie, Malinois) qui m'ont permis de découvrir la race.

En 2001, une petite boule noire au caractère plutôt fort rejoint la maison, Scipion du Bois Garrot, qui fera des expositions et de l'obéissance.

En 2002, Texas du Domaine de Joléa, nounours fauve, vient agrandir la famille : il m'est offert par mes parents pour mon brevet des collèges. Il devient le copain de jeux de Scipion, son modèle, et fait preuve d'une sympathie plus limitée envers Sunshine (croisé Berger Australien). Actuellement, Texas vit chez mes parents avec Elfe-Noir (de la Vallée des Sortilèges, Groenendael) et Ambre (croisée Border Collie).

C'est grâce à Texas que j'ai attrapé le virus des expositions lorsqu'il fait un "très prometteur" à sa première présentation. Il m'a également fait découvrir l'obéissance (et a su me montrer à quel point il trouvait ça ennuyeux), l'agility (et m'a prouvé mon manque de rapidité), le fly-ball, le cross-canin (sa discipline préférée) et de façon plus générale le "monde canin". En 2003, je commence à m'intéresser de près à sa généalogie et aux différentes lignées et j'assiste pour la première fois à une Nationale d'Elevage du CFCBB...L'envie de faire naître des mini-Texas en choisissant rigoureusement les parents, de les voir grandir, évoluer se fait de plus en plus grande... Et cette envie est, bien évidemment, encore très ancrée dans ma tête !

A ce moment, l'idée est de faire de Texas ma base d'élevage : malheureusement, compte-tenu des problèmes de santé dans sa famille (frère dysplasique, oncle épileptique) et de certains défauts de type (yeux très clairs, crâne large) et en dépit du côté affectif et de qualités intéressantes, je renonce, difficilement, à cette idée. Je décide alors que mon affixe serait une référence à mon "Nours" car c'est grâce à lui que tout a commencé...

En 2011, je tombe sur l'annonce d'une alliance intéressante à l'élevage du Sarty Roux, celle d'Urkan du Domaine de Turnago Villarès et de Diamba del Segadal. Etant désormais installée, mes études terminées et vivant sans bergers belges depuis quelques années (Texas étant resté chez mes parents), je contacte Liliane Dekegel pour réserver une petite femelle. Par chance, en Belgique c'était l'année des K, j'ai donc pu lui trouver un nom peu commun : Killeen (prononcé "Kiline"), ville du...Texas. Deux mois plus tard, la belle petite Killeen arrive à la maison.

En 2012, Killeen est rejointe par Youyou (Houston des Landes de l'Ardiller, autre ville du Texas). Cette petite boule fauve m'est offerte en cadeau de mariage par Florent et Maryline De Sande, et est issue d'une alliance très attendue : celle de mon chouchou depuis tout bébé, Cooper des Louves d'Ymonville et de High Clearing's Granie que j'ai aussi eu la chance de connaître chiot en participant à son arrivée à "L'Ardiller".

Et l'affixe dans tout ça ? Je voulais qu'il soit une référence à Texas mais, ne trouvant rien de correct, j'ai préféré que cette référence soit faite par le nom de mes chiennes. L'affixe qui m'a été concédé en juillet 2013 n'a donc plus rien à voir avec mon idée d'origine : Van Der Haeghe. Il s'agit de la décomposition de mon nom de jeune fille d'origine flamande.